15 février 2007

Solidarité avec le peuple guinéen.

Communiqué de la LCR :

Après une grève générale de plus de deux semaines, le peuple guinéen avait contraint, le mois dernier, le dictateur Lansana Conté à nommer un Premier ministre capable de gouverner et de satisfaire les revendications sociales et démocratiques de la population. Au terme de l’ultimatum fixé par les organisations syndicales, Lansana Conté vient de choisir l’épreuve de force en déclarant le pays en état de siège et en ordonnant à ses militaires étrangers de faire régner la terreur. Depuis le début du mouvement, le nombre des victimes de la répression a officiellement dépassé la centaine, sans compter les blessés, les arrestations et les brimades. La LCR affirme avec force sa solidarité avec la lutte du peuple guinéen, cible d’une répression féroce. La communauté internationale condamne la violence du bout des lèvres, mais ne prend aucune mesure de rétorsion, trop heureuse de voir les entreprises françaises, américaines, russes et autres piller ce pays pourtant très riche en minerais. La France doit cesser immédiatement sa coopération militaire et économique avec ce régime assassin, comme avec l’ensemble des régimes dictatoriaux africains qu’elle soutient ou qu’elle a elle-même installé au pouvoir. Le 15 février 2007.